PRENDRE SOIN DE SES PIEDS DE RUNNER

Diabète et soin des pieds

Le diabète n’est pas une maladie anodine et peut entrainer des complications graves si celui-ci n’est pas équilibré ! Parmi ces complications, il me parait important en tant que coureur, de mettre en avant les éventuels problèmes vasculaires qui peuvent causer la perte de sensibilité au niveau des pieds. Si le diabète est mal équilibré, cela peut s’infecter et causer un ulcère entraînant une hospitalisation et, dans les cas les plus graves, une gangrène pouvant parfois conduire à une amputation (5 à 10 % des diabétiques sont victimes d’amputation, soit environ 4000/an), et c’est pas beau à voir…. !

Maintenant qu’on a pris conscience de tout ça, il faut agir et prendre soin des ses panards, et encore plus quand on veut s’engager dans des ultra trail. Et cela s’adresse également aux personnes non diabétiques !

Effectivement, je vais bientôt me lancer dans l’ultra trail sur des distances de 80kms et plus, et je pense qu’il est de bon conseil de prendre soin de ses pieds. Surtout quand on voit les pieds les coureurs « normaux » à l’arrivée d’un UTMB avec des pieds pourris, ensanglantés et gorgés d’ampoules…

> Pour éviter les problèmes, voici déjà les règles de base :

  • Respecter les objectifs glycémiques fixés par le diabétologue
  • Ne pas fumer, le tabac participant à l’artériosclérose …
  • Contrôler la tension artérielle
  • Surveiller le taux de cholestérol

Pour faire encore mieux et afin d’être sur d’arriver au bout de mes courses dans un état acceptable, j’ai pris rendez-vous avec un podologue pour faire des semelles orthopédiques et pour avoir des conseils. Joanna ROMA des Spams, m’a conseillé d’aller voir Fabrice CATON (153 avenue Charles de Gaulle à Neuilly S/Seine), triathlète et ancien trailer aillant participé à l’UTMB, au marathon des sables, à la Diagonale des fous et à plusieurs IronMan… De quoi s’engager convenablement dans ces courses de l’extrême !

Le diagnostique du podologue

 » Vous avez une foulée universelle impeccable mais vous êtes bancal monsieur !  » – C’est pas faux ^^. C’est vrai que je suis lamentablement tombé de mon lit à étage quand j’étais petit et que j’ai fini en fauteuil roulant parce que j’avais un problème de bassin. Un rhume de hanche qu’ils disaient … Mais là, j’ai quand même un décalage de plus d’1,5 cm… –  » On va faire des semelles c’est plus prudent, et mettre une talonnette pour rééquilibrer le bonhomme « .

Point important à savoir quand on est diabétique, mais que beaucoup ignorent : On peut se faire rembourser presque totalement les semelles orthopédiques sur prescription d’une ordonnance par le diabétologue. Et vu que ma diabéto’ fait aussi du trail, on se comprend bien 😀

Conseils du podologue pour l’utra runner

Après avoir remarqué qu’un de mes ongles de pied avait démissionné, tout comme mon pancréas il y a quelques années, le podologue à regardé longuement mes chaussures de running et de trail. La marque d’usure prononcée de mes doigts de pieds sur les semelles traduisait des chaussures trop petites et donc des frottements trop importants. Effectivement en descente les doigts de pieds viennent taper au fond de la chaussure et sur de la course d’endurance ça peut faire très très mal… surtout pendant un marathon des sables avec du sable entre les doigts de pieds…vous imaginez bien…

> Ses conseils :

  1. Prendre quelques pointures au dessus de sa pointure de base. Le but étant de laisser de la place pour un pouce devant son plus gros orteil sans pour autant flotter dans la chaussure ! Il faut être maintenu et donc trouver chaussure à son pied ! Pour info, mon podologue se chaussait en Mizuno et prenait du 46 à la place du 43…Pied
  2. Lors d’un ultra-trail, il serait judicieux de prendre le temps de s’arrêter pour faire un contrôle de ses pieds, pour les nettoyer et les sécher.. De toute façon, on est pas à la minute dans ce genre de course… Et les pieds peuvent vite se dégrader, posez donc la question à la plupart des ultra-runners..
  3. Préparez vos pieds 20 jours avant une course ! La crème TANO (Le matin) permet d’accelerer le processus naturel de tannage de la peau des pieds et la crème Nok (le soir) permet de renforcer les pieds pour supporter les frottements et les ampoules !
  4. On ne choisit pas le même modèle de chaussures selon que l’on pèse 50 ou 80 kg ! Le choix d’une bonne paire de chaussure de running est donc essentiel pour absorber les chocs et disperser les vibrations. Plus on est lourd, plus l’amorti est important.
  5. Côté kilométrage, on peut se permettre de faire entre 1 500 et 2 000 kilomètres pour des chaussures ayant de l’amorti. Pour les paires plus légères, comptez environ 800 kilomètres maximum.
  6. Le point 3 est à consommer sans modération, mais ça vous le savez déjà.. xD. Badigeonnez vous !
Publicités