25/02 – PASTA RUNNING PARTY – GAGNEZ VOS DOSSARDS

La Runnosphère organise comme tous les derniers jeudi du mois sa traditionnelle Pasta Running Party. Pour cette 61ème édition, ils vous proposent de venir gagner vos dossards pour la Boucle du Diabète 2016 !!

Au menu Kdo : 1 Dossard pour le 6h, 2 dossards pour le 10km et 2 dossards pour le 3km.

Quelques membres du Type 1 Running Team vous parlerons de leur gestion du diabète  pendant l’effort et expliquerons l’importance d’une bonne alimentation (Gestion des stocks de glucides en course, gestion d’une hypoglycémie… D’ailleurs qu’est ce que c’est ça ? Quels sont les symptômes ?

La marque Mulebar France sera aussi présente pour présenter ses produits et une nouveauté en exclusivité  pour les pastarunners !

Rendez vous jeudi 25 février en compagnie du Team et de la Runnosphère au bar restaurant les pieds sous la table (130 rue Saint Maur, 75011 Paris)

12728970_1076748689054779_2655007149168974984_n

LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE, GÉRER SON POIDS ET SON DIABÈTE

Nous sommes le 24 décembre, et les fêtes de fin d’année sont lancées. C’est l’heure de passer son temps à table, d’avaler foie gras, dinde farcie au boudin et autres bûches en tout genre ! Surveiller son poids et gérer son diabète n’est pas simple en cette période, mais pas d’inquiétude ! Il y a des solutions ! Voici quelques  petites astuces pour profiter pleinement des fêtes, sans conséquence sur la balance ni sur la glycémie.

La fête oui, mais contrôlée

repas-feteLe diabète de type 2 s’installe progressivement au cours du temps. Le surpoids, et surtout l’obésité abdominale, en passant par l’hypertension artérielle et le tabagisme  sont des facteurs de risque connus pour favoriser le développement de la pathologie.

De la même façon, la prise en charge du diabète se fait sur le long terme, tout comme la gestion du poids. Autrement dit, il est parfaitement possible de profiter des fêtes même si l’on a un diabète. L’objectif est de s’accorder des souplesses aux moments clés (réveillons et déjeuners de fêtes), tout en gardant le contrôle par ailleurs (entre les fêtes). Et avec quelques consignes en tête, c’est toujours plus facile.

  • Modérez votre consommation d’alcool et ne buvez pas a jeun.  L’alcool a un effet hypoglycémiant. Champagne, vin blanc mousseux et vins rouges sont moins sucrés que les vins cuits, vins liquoreux, les cocktails de fruits, ou encore les kirs. Si vous en buvez à l’apéritif, prenez 2 ou 3 amuse-gueules pour compenser cet effet hypoglycémiant.
  • Prenez de tout mais ne vous reservez pas. C’est bon, je sais, mais la deuxième gamelle est souvent de trop. Évitez les sauces
  • Les glucides sont surtout présents dans les toasts sur-beurrés qui accompagnent le saumon, les œufs de poisson, le foie gras. Et aussi dans les desserts.
  • Attention, l’autre piège des repas de fêtes est leur longueur, sans parler de la danse qui est certes bénéfique mais à risque d’hypoglycémie. Tenez-en compte !
  • Concernant les chocolats, ils sont à éviter en dehors des repas. Il n’est pas exclu d’en prendre un ou deux avec le café.
  • Faites vous plaisir, c’est la fête, mais contrôlez votre glycémie à intervalles réguliers. Si vous êtes sous insuline, notez les teneurs en sucres et en graisses des aliments afin de choisir le nombre d’injections nécessaires.

LES CALORIES ET LES GLUCIDES

Parmi les quelques aliments les plus souvent proposés lors des fêtes, la tranche de foie gras et la part de bûche glacée sont les plus caloriques, suivies par la douzaine d’huîtres.
Viennent ensuite les marrons servis avec la dinde, le saumon fumé et la coupe de champagne.
En revanche côté glucides, seuls la bûche glacée et les marrons en apportent de façon conséquente. Bon ok, les chocolats aussi..

SE RÉÉQUILIBRER APRES LES FÊTES

Vous vous êtes fait plaisir et vous accusez quelques kilos supplémentaires sur la balance. Pas de panique ! Le retour à une alimentation diversifiée et équilibrée est le meilleur conseil pour contrôler au mieux son diabète et terminer ces périodes festives sans encombres.

Inutile de faire un régime drastique : l’équilibre alimentaire se construit sur plusieurs jours. Il suffit de reprendre rapidement vos usages alimentaires : une alimentation variée, équilibrée et raisonnable en glucides.

Enfin, il faut boire beaucoup pour s’hydrater (bouillons de légumes, tisanes) et drainer l’organisme. Il est recommandé de reprendre une activité physique adaptée : Une marche ou un petit footing et ça repart ! C’est un moyen efficace pour compenser les excès alimentaires et stabiliser sa glycémie.

12375978_421177651414117_7734792933882237818_n

Jogging Convivial de Noel organisé par le Type 1 Running Team et l’Union Sport diabète le 20 décembre 2015. Prochain jogging à Vincennes en Janvier !

Sources :
http://www.e-sante.fr/
http://www.dinnosante.fr
http://www.afd.asso.fr/

CAKE ENERGETIQUE A FAIBLE INDICE GLYCEMIQUE

Des glucides oui, mais point trop n’en faut !

Pour bien démarrer un effort intense d’endurance comme pour un trail ou un marathon, rien de tel qu’un bon gâteau énergétique fait maison ! Ce Cake magique à pour avantage d’avoir un Indice glycémique (IG) bas. Info : Plus l’indice glycémique d’un aliment est élevé, plus il est consommé rapidement par l’organisme.

Cake à faible Indice Glycémique, idéal pour les sportifs diabétiques !

Cake à faible Indice Glycémique, idéal pour les sportifs diabétiques !

Mais nous, on veut que ça tienne au ventre pardis !

On voit partout des recettes variées de gâteaux énergétiques mais celles ci ne sont pas forcément adaptées à tous. Comment fais-ton avec tous ces glucides quand on est diabétique, hein ? Il en faut bien sûr, mais pas trop ! Pourquoi ? Car avec du diabète, il faut que le gâteau ai un apport modéré en glucides (d’où l’IG bas du cake) afin de commencer la course dans de bonnes conditions et éviter l’hyperglycémie ! Les apports en glucides rapides se feront plus tard pendant l’effort avec les gels et les barres énergétiques… ;).

Mettons maintenant les mains à la pâte ! 😀 Il faut prévoir un gâteau équilibré, copieux, digeste et qualitatif. Rien que ça… !

Pour ce faire, il faut :

–       Des sucres complexes ‘’lents’’
–       Des protéines pour stabiliser les index glycémiques
–       Des graisses en quantité modérée pour un meilleur confort digestif
–       De l’eau pour réhydrater l’organisme


Ingrédients pour 1 cake (6 à 8 personnes)

– 100 g de flocons d’avoine  > Index Glycémique (IG) : 40
– 100 g de poudre d’oléagineux : poudre d’amande/de noisette (Remplace la farine afin de faciliter la digestion et l’absorption > Conseil de Marie Caroline SAVELIEFF)
– 1 cuillère a soupe rase de levure chimique
– 25cl de jus de pomme (Ecocup’)
– 60 g d’abricots secs = Environ 8 abricots (Coupés en petits morceaux)
– 60 g de figues seiches = Environ 4 figues (Coupées en petits morceaux)
– 20 g de raisins secs
– 10 g de noix
– Pépites de chocolat noir (80%) pour la déco 😀

Préparation (10min)

– Mélanger les flocons d’avoine avec la poudre d’oléagineux et la levure chimique. Mélanger et ajouter le jus de pomme afin d’obtenir une pâte épaisse mais quelque peu fluide.
– Ajouter tous les fruits secs et bien mélanger.
– Verser dans un moule à cake en silicone (comme ça pas besoin de beurrer le moule) et recouvrir avec les pépites de chocolat.
– Enfourner à four chaud th.6 (180°) pendant 30 min.
– Démouler et déguster encore tiède ou froid avec votre café du matin où avant un effort !

Avec cela, y ajouter un peu de fromage blanc et du café (ou du thé). Rien de tel pour être performant avant un effort et pour partir avec le plein d’énergie ! 😀

Allez hop’, tous aux fourneaux et à nous les glycémies équilibrées ! ! Je m’en vais le tester 😀

Et en plus, c'est sacrément bon... :D

Et en plus, c’est sacrément bon… 😀