EPSON RUNSENSE SF-810 : EPISODE 3 – FONCTION INTERVALLE

Nous allons tester dans ce 3eme billet la fonction intervalle en séance de VMA (vitesse maximale aérobie) sur la EPSON Runsense SF-810.

LA FONCTION INTERVALLE

Qu’est ce que la fonction intervalle ? Il s’agit d’une fonction permettant d’effectuer des séries d’exercices soutenus (Sprint) et léger (Récup’) et qui permet de paramétrer le temps et la distance sur les répétitions.  Je vous laisse juger par vous même ;).

TEST EN VIDÉO

La fonction Intervalle est un vrai plus qui permet de ne pas avoir à se focaliser sur la distance où sur son Chrono. Lorsque la montre est bien paramétrée, après un peu de lecture de doc’, elle nous indique par des alarmes la fin d’une phase et permet vraiment d’être concentré sur sa séance.

RESULTATS GLOBAUX de la EPSON SF-810

PARAMÉTRAGE :
★★★☆☆ Facilité du paramétrage de la fonction intervalle

EN SÉANCE :
★★★★☆ Lisibilité
★★★★★ Confort

Publicités

EPSON RUNSENSE SF-810 : EPISODE 2 – GPS/ALTIMETRE/CARDIO

Dans ce billet, nous allons comparer la EPSON Runsense SF-810 et la Garmin 910XT  du point de vue du GPS et de l’Altimètre sur une sortie Trail entre 350 et 850m d’altitude par un temps dégagé. Deux montres solides et complètes pour les athlètes !

TEST EN VIDÉO

RESULTATS GLOBAUX de la EPSON SF-810

ALTIMÈTRE ET GPS :
★★★★★ Recherche du signal GPS rapide (inférieur à 5sec)
★★★★★ Précision de l’altimètre (+/- 1%)

CARDIO-FREQUENCEMÈTRE :
★★★★☆ Recherche du signal Cardio rapide (inférieur à 10sec)
★★★★★ Fiabilité de la mesure
★★☆☆☆ Stabilité du signal

IMAG1465IMAG1461IMAG1462

EPSON RUNSENSE SF-810 : EPISODE 1 – PRISE EN MAIN

Je viens tout juste de recevoir ma nouvelle montre EPSON RUNSENSE SF-810 et mon passeport de testeur officiel. Nous allons voir dans ce billet, les premières fonctionnalités, l’aspect général et la configuration de base de l’appareil.

FICHE TECHNIQUE

runsense-sf-810b_side.pngMarque : EPSON
Référence : Runsense SF-810
Usage : Fréquent / Compétition
Avantages produit : Moniteur de fréquence cardiaque optique, capteur GPS, autonomie de 20h, écrans personnalisables, étanche à 5ATM, Bluetooth.
Poids  : 52g
Prix affiché : 269,99€

LES COMPOSANTS, LE DESIGN

Design : ★★★★★

La Runsense SF810 doit tout d’abord connaître une première charge d’environ 2h30 une fois sortie de l’emballage. Epson à imaginé un socle de charge USB assez pratique mais toutefois encombrant. La prise secteur n’est pas fournie dans le pack.

De premier abord, la montre à une fière allure. Elle est sobre et le design est soigné. Le modèle reçu est noir avec un cerclage en acier autour du cadran ce qui lui donne un aspect agressif et classe. Une montre que l’on pourrait porter tous les jours tout en sachant que lorsque le GPS et le Cardio sont désactivés, la montre affiche une autonomie  de 6 jours.

Sous la montre se trouve le capteur optique de fréquence cardiaque. Il se fait discret. Le bracelet permet un serrage optimal autour du poignet sans provoquer de gêne ni d’inconfort.

LA PRISE EN MAIN, LA CONFIGURATION

Prise en main : ★★★☆☆
Configuration de base : ★★★★★

Après un peu de lecture sur le guide utilisateur fourni avec la montre, me voici prêt à passer à la configuration initiale. Non, ça se fait pas tout seul, la montre n’est pas suffisamment intuitive pour se lancer sur les réglages à l’arrache.

Dès le démarrage, le GPS fait les réglages de l’horloge tout seul comme un grand, il faut simplement faire les réglages utilisateur (Sexe, date de naissance, poids, taille…) et faire les réglages système (Gps, Cardio). La configuration de base dure seulement quelques minutes.

Généralement j’aime bien quand ça se fait tout seul mais là, il faut vraiment se pencher sur la doc’ avant d’utiliser le produit. Cependant la configuration initiale est rapide.

Bon allez, je vous laisse. Je vais mettre mes baskets….

VIDÉO EPISODE 1 : PRISE EN MAIN

TESTEUR OFFICIEL DE LA NOUVELLE SF-810 EPSON

runsense-sf-810b_side.png            Aujourd’hui, je viens de recevoir mon nouveau jouet. La nouvelle EPSON SF-810 avec GPS avancé et capteur optique de fréquence cardiaque intégré au poignet.

Je fais parti des 100 ambassadeurs qui ont eu la chance d’être sélectionné par EPSON pour tester la montre, faire un retour sincère et vrai en conditions normales d’utilisation. Bon, on va pousser un peu quand même hein !?! Voir ce qu’elle à vraiment dans le ventre !

Le test

Le test à une durée de 2 mois, ça rentre tout juste dans ma préparation du Marathon de Paris et de la Boucle du diabète ! Et puis je rentre dans les Vosges pour Noel, le cadeau tombe à pique. Je vais lui mettre un peu de dénivelé. Je vais également la comparer à ma Garmin 910XT, peser le pour et le contre des 2 produits et je reviens vers vous avec 6 vidéos de présentation pour vous en dire plus.. Alors restez accrochés au test.

Pour le moment, j’adore le design mais c’est possible de rajouter un capteur de glycémie ? #Type1RunningTeam

TEST – BROOKS T7 RACER

Bon, ça fait un moment que je voulais écrire un billet sur les T7 racer mais j’attendais d’avoir un peu plus d’expérience et de kilomètres pour en parler avec plus de précision.

Voilà, c’est fait.

Brooks T7racer

Brooks T7 Racer

Fiche technique

Marque : Brooks
Chaussure : T7 Racer
Type d’utilisation : Route
Poids chaussure : 175g (Taille 42 1/2)
Usage : Compétition rapide
Prix moyen : 85€

Test

Chez brooks, ils aiment vraiment faire des produits qui ont de la gueule ! Pour le coup, les T7 Racer sont selon moi leur plus belle réalisation pour les modèles destinés à la route et/ou la piste. Rien que pour ça, elles méritent une petite place sur cette page !

 

La première chose qu’on remarque quand on les trouve en rayon, c’est vraiment leur look agressif. On remarque direct que ce sont des chaussures taillées pour la compétition. Ensuite arrive le moment où on s’empare du modèle. Elles sont si légère (175g pour le modèle 42 1/2) que l’on se pose instantanément la question de la robustesse du produit. Sérieux, Faut pas nous prendre pour des jambons, on peut pas faire un produit de qualité avec si peu de poids ?

 

Et bien si… ! Le chausson est irréprochable et ajusté d’une façon impeccable. Le laçage asymétrique contribue également au confort de la chaussure. On en fait qu’un avec la T7 racer. C’est une sorte de double peau avec laquelle on se sent bien, presque invincible.

Côté sensations en course

Les premiers kilomètres, on se méfie du produit. Mais ça, c’est juste pendant 100m le temps de chauffer la gomme de la T7 et de se rendre compte que ce sont vraiment des chaussures taillés pour la vitesse.


On peut aisément courir à des allures rapides sans jamais sentir le poids de la chaussure ni sentir les impuretés dans le sol. On a là une semelle de qualité ultra flexible sous le médio-pied avec un drop faible donc avec peu damorti. On est à la limite du minimalisme… Malgré cela on peut l’emmener sur un semi-marathon, ça fera largement l’affaire…


J’ai eu l’occasion de faire le Paris-Versailles (16Kms 350mD+) avec, et jamais j’ai eu l’impression de forcer sur le toebox de la chaussure qui n’est pas très larges, et pourtant j’ai pas les pieds les plus adaptés… 😀 !

Note : 9/10 (Pour pas mettre 10/10)

Style : ★★★★★
Amorti : ★★☆☆☆
Poids : ★★★★★
Robustesse : ★★★☆☆
Respiration : ★★★★★
Prix : ★★★☆☆

Conclusion

En somme, les Brooks T7 Racer sont des chaussures de compétition adaptées pour les courses rapides (5-10kms) et sont destinées aux coureurs légers de moins de 75Kg. Ce sont de vraies formule 1 légères, agressive et sans fioriture ! Franchement, ça c’est un produit de qualité qui en à sous la semelle !

TEST – BATONS ULTRA DISTANCE BLACKDIAMOND

Bâton black diamond ultra distance

Bâton Blackdiamond ultra distance – Technologie Z-pole

Spécifications techniques

  • Nom : Bâtons Black Diamond Z-Serie Carbon Ultra distance
  • Type : 3 Brins à technologie Z-Pole (Déploiement rapide de quelques secondes)
  • Composition : Fibre de Carbone, Mousse EVA, Pointes interchangeable en caoutchouc / Carbure
  • Dimensions : De 100cm à 130cm (Longueur replié du bâton : 43cm pour le 130cm)
  • Poids : De 280g à 295g  (la paire)
  • Prix constaté au 18/07/2014 : 119€

Test

Il y a quelques mois de ça, je me suis inscrit pour la 16ème Skyrace des écrins qui s’est déroulée le 13 juillet 2014. Je n’avais dans les jambes que quelques trails dont l’écotrail de Paris au mois de mars. Côté équipement , j’étais déjà bien équipé à l’écotrail de Paris mais l’utilisation de bâtons n’était pas nécessaire. Pour la Skyrace c’était une toute autre histoire ! Il y en avait besoin sur une majeure partie des 48 kms qui composaient le tracé et s’équiper de bâtons fiables n’était pas du luxe vu la technicité du terrain.

Bâtons Blackdiamond Ultra Distance

Bâtons Blackdiamond Ultra Distance Repliés

Les bâtons Z-Poles sont les plus légers de la gamme Ultra distance Black Diamond. Ils sont spécifiquement conçus pour la course d’endurance et pour les déplacements rapides et légers. Exactement ce dont j’avais besoin !

J’ai donc acheté le produit et j’ai pu le tester dans diverses conditions en entrainement (Fôret de meudon, Chaville…, Circuit des 25 bosses de Fontainebleau) et en course pendant la Skyrace, et ce, sur des terrains plus où moins rocheux, techniques et pentus. On sent direct qu’on est sur un produit d’excellente qualité. Sa légèreté et son rangement/déploiement rapide font de ce produit un incontournable pour les sorties longues.

Côté confort pour les mains, le grip est assez sec est devient vite inconfortable au bout d’un certain nombre de km. J’ai donc acheté des gants salomon XT wings WP qui permettent une meilleure prise en main des bâtons et de limiter les frottements. Les dragonnes fournie ne sont pas non plus les plus simples à utiliser (Scratch). Elles sont peut pratiques. A noter que les poignées possèdent un petit ergot pour faciliter le travail et l’appui dans les montées sèches…

Le vrai plus de ce produit réside dans la technologie Z-Pole. C’est le système à déploiement rapide du bâton. Improbable ! En 3 secondes chrono, le produit est déplié (Vidéo). Il faut seulement quelques petites secondes de plus pour le replier. C’est carrément appréciable en course quand il s’agit de les ranger rapidement dans son sac. Et en plus, ils ne prennent pas de place !

Côté robustesse du produit, on aurait pu penser qu’un bâton 3 brins ne tiendrais pas la route. Et bien, j’ai eu l’occasion de les coincer dans les rochers sur le circuit des 25 bosses de Fontainebleau : Ca bouge pas. Même en mettant tout mon poids dessus en les plantant comme une brute, ça plie mais ça casse pas (70kg – 1m76).

Les ingénieurs, ils ont pondu un sacré produit..

Note : 8/10

Légèreté : ★★★★★
Déploiement : ★★★★★
Encombrement : ★★★★☆
Fragilité : ★★★☆☆
Confort : ★★★★☆
Prix : ★★☆☆☆

Alors c’est sur, le produit n’est pas fait pour aller couper du bois ! Il peut être fragile et casser. On reste quand même sur de la fibre ! Mais pour celui qui cherche à allier matos ultra-light et performance, les bâtons ultra-distance blackdiamond sont probablement ce qui se fait de mieux sur le marché …

 

TEST – WAVE MUJIN & KAZAN – JOGGING BREAK MIZUNO

JOGGING BREAK

Test des chaussures Mizuno – Passage d’obstacle

Ce mardi 17 juin 2014 au bois de Boulogne, en compagnie de Johana ROMA des SPAMS, nous avons eu la chance de courir aux côté d’Aurėlia Truel (vice championne du monde du trail en 2013) et Benoît César (coach Mizuno).

Nous avons été tiré au sort au jeu concours organisé par Jogging International pour tester en exclusivité les deux nouvelles paires de chaussures trail de la marque Mizuno le temps d’un footing : les Wave Mujin et Wave Kazan. Le JOGGING BREAK s’est déroulé dans une ambiance décontractéeet nous avons eu droit à un super accueil.

Wave mujin

Wave mujin

Il est difficile de donner un avis sur une paire de chaussure en si peu de temps. La seule chose que je peux dire pour la Wave Mujin, c’est que le confort est exceptionnel ! On sent également la qualité. Le produit qui pèse 300g respire la robustesse. A tester donc de toute urgence.

 

Wave kazan

Wave kazan

La Wave Kazan qui pèse 20g de moins ne m’a pas donné les mêmes sensations. Mon pied n’était pas aussi bien installé dans le chausson car j’avais une gène au niveau mesh sur le pied droit. En revanche le design est classe, la chaussure est dynamique et possède une excellent accroche ! Rien a redire la dessus !

Comme je le disais plus haut, il était plutôt question pour moi d’échanger sur la pratique du trail et de demander des conseils d’entrainement à Aurélia Truel qui venait de remporter la MaxiRace (86 kms – 5300mD+) le 31 Juin dernier.

Félicitation à l’organisation et merci à Jogging International pour ce rendez-vous.

JOGGING BREAK EN COMPAGNIE D’AURELIA TRUEL ET BENOIT CESAR