EPISODE 1 – POMPE A INSULINE : PREMIERES FOULEES

Réglages de la pompe

Mardi 27 mai 2014, je me suis fais hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière dans le service du Professeur Agnès Hartemann-Heurtier (Que j’ai eu l’occasion de rencontrer d’une façon plutôt particulière. Elle a fait un cours sur la proprioception en se servant de moi comme cobaye, devant 9 étudiants en médecine… 🙂 ). Effectivement, j’ai demandé cette hospitalisation pour mettre en place un traitement par pompe à insuline pour mon diabète. Je me suis dis qu’avec le rythme de vie que j’avais, entre mes sorties trail, mon travail dans l’audiovisuel et les à-côtés, qu’il était temps de se prendre en main et de faire attention à sa santé !

SavedPicture-2014529132153.jpg

Traitement du diabète par pompe à insuline

Quelques semaine auparavant, mon diabétologue m’avait mis en contact avec un fournisseur (Orkyn) pour le matériel, afin d’arriver à l’hôpital avec tout le matériel nécessaire. Le soir même de l’hospitalisation, je me suis installé la pompe tout seul comme un grand… C’est vrai que quand on a pris l’habitude de voir des aiguilles, ça devient un peu comme se brosser les dents où mettre un slip… 🙂

Bref, j’ai installé ma pompe. C’est tout ? Ça y est ? Oui. Et là vous êtes en train de me dire que l’hospitalisation va durer 5 jours ? Pourtant il n’y a pas d’opération, pas d’ablation de testicule, rien ! Non. Mais il fallait prendre le temps de régler le débit de base (Débit basal) de ma pompe pour voir quelle quantité d’insuline va être injecté tout au long de la journée. Pour moi, ce sera un débit basal de 0,55 unité/h, soit 13,2 unité/jour.

Footing : Premier essai.

Après une nuit seulement mais déjà réglé comme une horloge suisse, j’ai sollicité les médecins pour savoir s’il était possible d’aller courir un peu avec ma pompe afin de savoir si c’était pratique de courir avec un tamagotchi. Orkyn m’avait fournit une ceinture extensible avec un élégant étuis blanc pour tenir la pompe.

En quelques secondes, le matériel était en place autour de mon ventre. J’avais besoin de me défouler et donc en toute logique que je suis partis faire un footing de…deux heures, pour voir. Détails de la sortie sur Garmin connect.

A mon retour, après avoir pris une bonne bouffée d’air le long des quais de seine jusqu’au siège de France Télévision, puis le long du Tram T2 au sud de paris, j’apprends que je n’avais pas l’autorisation de sortir de l’enceinte de l’hôpital. Première boulette ! Je me suis mis à réfléchir au nombre de tour d’hôpital que j’aurais du faire et puis ça dépassait les 30 tours donc j’ai abandonné… :D. Bref, je leur ai promis que je n’y retournerais plus avant de quitter le service.

« Tu ne mangeras point ! » – Même pas un peu de salade ?

Ils ont vite trouvé la technique pour me scotcher devant Rolland Garros les médecins ! Le soir même et durant 24h, ils m’ont fait un test de jeune glucidique. Le jeune glucidique, c’est quand on te fais manger de tout sauf des glucides. Enfin, de tout…. ça veut pas dire qu’on te donne à manger à ta faim non non… Ça veut dire que tu va manger du poisson et de la salade. Rien de plus.

Le but de ce test est de contrôler si le débit basal (0,55u/h pour moi) de la pompe est bien réglé. Si la glycémie reste stable pendant 24h et que l’on ne fait pas d’hypoglycémie, alors le débit basal est bien réglé. Le test s’est bien passé, j’ai mangé plein de légumes alors tout le monde est content…

Permission de sortir : Festoch’ #WeloveGreen et sortie rando-trail !

AccuChekMobile

Testeur de glycémie sans bandelette AccuChek Mobile

Le vendredi 30 mai, au petit matin, le médecin m’accorde une permission de sortir pour le week end. Au même moment, deux jeunes étudiantes étaient en train de me coller des électrodes partout sur où ça fait mal quand tu les retires… . L’électrocardiogramme affiche une FC à 55 bpm. Plus tard dans la matinée, après avoir eu le droit à une épilation gratuite du torse, je me rends sur Twitter puisque l’organisation de l’Ecotrail de Paris proposait 2 places pour le festival WeLoveGreen. Il suffisait de donner le nombre de poubelles écolo’ qu’ils avaient prêté au festival. Je réponds sans hésiter 55 ! 55 c’est pas mal… et Bingo ! A nous les invitations et les concerts du samedi soir : Lorde, LondonGrammar, SBTRKT, Little Dragon, Cat Power  ! J’ai toujours eu de la chance avec les jeux concours et les tombolas. Il y à deux mois, j’ai gagné des séances Simalti pour respirer de l’oxygène simulé en altitude. Juste ce qu’il faut en préparation de la Skyrace Newbalance le 15 juillet.

Le dimanche matin, d’un commun accord avec le diabétologue, je suis donc parti tester ma pompe en rando-trail. C’est sur les chemins de l’Ecotrail de Paris que je suis partis m’éclater les jambons pendant 3h30, sur 32kms pour un dénivelé positif de 1250m. Un test grandeur nature pour vérifier l’équilibre de mon diabète car sur des efforts d’endurance, le risque d’hypoglycémie sévère est plus élevé. Mon diabétologue m’avait prescrit un lecteur de glycémie sans bandelette capable de contenir 50 tests . Ultra pratique pour faire des tests rapidement et SURTOUT pour éviter de sortir avec tout son matériel ! Un vrai bonheur.

J’ai fais des tests de glycémie toutes les 30 minutes pour connaître son évolution. Avant de partir, je me mets légèrement « haut » (165mg/dL) pour avoir un stock de glucides à épuiser pendant ma sortie. On peut remarquer que la côte des gardes de Meudon au 7ème kilomètre me fait déjà un peu de mal. Ma glycémie tombe de 120mg/dL à 88mg/dL (Pour information : Quelqu’un qui n’a pas de diabète n’a jamais de sucre dans le sang supérieure à 140 mg/dL, pas même après s’être enfilé un pot de Nutella ! ). En haut de la côte, un gel énergétique s’impose…! J’enchaine les kilomètres et ma glycémie se stabilise mais ne remonte pas pour autant. Les efforts que je fournis sont trop important ou peut-être encore que ma pompe à un débit trop élevé quand je fais du sport ? Haa’ je crois savoir ! Mon diabétologue m’avais dis de passer mon débit de base de 0,55u/h à 30% ou 40%… Chose que je n’ai pas fais bien évidemment ! Pourtant c’est à faire absolument pour éviter de flirter avec la ligne rouge en tout temps.Il faut y penser !

COMPTE RENDU RANDO-TRAIl 32 KMs - 1250mD+

COMPTE RENDU RANDO-TRAIl 32 KMs – 1250mD+

 

Au bout de 2h de rando-trail justement, je me vois ralentir un peu la cadence et je sent mes pas s’alourdir. Pas bon ça ! Je sors ma machine à remonter le temps : 66mg/dL ! Effectivement, j’avais une petite faim et j’étais pas loin de faire une hypoglycémie. Je prends une double dose en faisant un combo barre de céréale – Gel énergétique.  J’arrivais vers le 20ème kilomètre au pied d’une bel côte à chaville et j’avais bien besoin d’un petit quelque chose à me mettre sous la dent. Trente minutes plus tard, me revoilà remonté à 113mg/dL. J’arrive au parc de Saint-cloud, je commence à me calmer et à dérouler sur des chemins plutôt plats.

A midi, vers 3h de course, ma glycémie retombe à 70mg/dL ! Ça m’agace ! Pourtant je m’enfile des glucides toutes les heures. Heureusement que je fais des tests toutes les trente minutes.  Justement c’est l’heure. J’avale un gel et je reprends doucement ma route. J’arrive à la maison pour le festin final ! Miam.

Conclusion de la sortie : Mes glycémies sont plutôt bonnes quoique parfois un peu trop basses malgré le réapprovisionnement en glucides toutes les heures. Pour les prochaines fois, il faudra baisser le débit de base de 30% pour éviter de trop se rapprocher de la zone rouge et stabiliser sa glycémie autour de 110 – 130mg/dL. C’est un objectif que je me suis fixé seul.

Attention : Pour les personnes diabétiques qui lisent cet article ! A chaque personne sont diabète et sa gestion de l’effort ! Ce qui à été dit ci dessus n’est pas un « plan d’entrainement pour diabétique » mais simplement un test pour pouvoir se gérer au mieux sur de futurs efforts d’endurance. Prenez soin de vos glycémies, ressourcez vous et surtout rien n’est impossible

Publicités

8 réflexions sur “EPISODE 1 – POMPE A INSULINE : PREMIERES FOULEES

  1. Amice dit :

    Bonjour! Je suis bien contente de trouver ton blog! J’ai 40 ans et suis également malade depuis 1 an environ. Je vais être mise sous pompe la semaine prochaine. Ici en Allemagne, ça se passe de façon ambulatoire, on ne m’hospitalisera pas, mais j’irai tous les 2 jours au cabinet médical.
    Pour la course, je vois que tu as des performances incroyables! Moi qui étais si contente d’avoir fini mon 10 km en 1h03, je peux aller me rhabiller!! Aurais-tu des conseils pour améliorer la vitesse? Mon grand projet est de passer sous la barre des 50 minutes… Je cours environ 3 fois par semaine et fais tout en vélo (ma 4L m’a lâchée malheureusement, autre grand projet…).
    Si tu as un plan d’entraînement (pour débutant) ou simplemnet des conseils, je te serais très reconnaissante!!
    Bonne continuation et bon sucre!
    Amice

    J'aime

    • DavidLimousin dit :

      Bonjour Amice,
      Je suis bien heureux que mes articles puisse te servir ! Tu verras, la pompe c’est un vrai bonheur et une vraie liberté au quotidien ! Je vois la vie du bon côté maintenant, je vois la vie différemment. J’avance.

      Mes performances ne sont pas exceptionnelles mais compte tenu du diabète, c’est pas si mal :D. Je ne suis pas expert en la matière et je ne peux pas te proposer de plan d’entrainement car nous ne nous sommes jamais vu, je ne connais pas ton corps ni ses limites, alors c’est compliqué..
      Ce que je sais, c’est que j’ai vraiment évolué en vitesse et en endurance en augmentant ma VMA au fur et a mesure avec des séances de fractionné (10x200m ; 5x1000m…etc). Mais je crois que le mieux pour les gens comme nous c’est d’être suivit de près par un coach.. Pourquoi ne pas s’inscrire dans un club ?

      Retiens moi au courant quand tu auras ta pompe 😀
      Et puis n’oublies pas, tu n’es pas malade, tu es diabétique ;). Ça deviendra une force pour toi plus tard.
      David

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s